Les Intrépides

6 textes inédits de 6 autrices sur le thème du courage

Emma la Clown, Céline Delbecq, Julie Gilbert, Camille Laurens, Sandie Masson, Penda Diouf

La Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques SACD a passé commande de textes de forme courte, à 6 autrices de langue française, sur le thème du “courage”, afin de mettre les femmes sur le devant de la scène. Elles interprètent leur texte elles-mêmes dans une mise en espace de Catherine Schaub. L’auteure genevoise Julie Gilbert y représente la Suisse. La SSA ainsi que la Sélection suisse en Avignon se sont associées à ce projet. Des représentations ont déjà eu lieu au Théâtre Antoine à Paris le 26 juin 2017 et au Festival Off en Avignon le 17 juillet 2017.

intrepides_3_800

Mise en espace : Catherine Schaub
Musique originale : Aldo Gilbert
Production déléguée : Les productions du Sillon, Paris
Publication des textes : www.avantscenetheatre.com/catalogue/le-courage 

LES INTRÉPIDES 2017 :

JULIE GILBERT – J’AURAIS PRÉFÉRÉ AVOIR UN FLINGUE
Julie GILBERT est autrice et scénariste, Elle écrit pour le théâtre (Nos rosés, Ces putains, Les 13 de B., My swiss tour, Outrages Ordinaires, Paradise Now!, Carnet de Travail) et pour le cinéma (La vraie vie est ailleurs, Mangrove, Désert). Elle est lauréate du prix SSA, bénéficie des bourses Textes-en-Scènes et Pro Helvetia et a été également autrice associée du Théâtre Saint-Gervais et du Grütli à Genève. Elle mène aussi des performances, Sexy Girl. Droit de vote crée des poèmes téléphoniques, comme une possible résistance poétique.

CÉLINE DELBECQ – PHARE
Titulaire de nombreux prix, éditée chez Lansman, traduite en anglais et en espagnol, diffusée sur France Culture, Céline DELBECQ a effectué des résidences d’écriture et de création en Belgique, en France et au Canada. Depuis janvier 2016, elle est artiste associée au CDN de Montluçon dirigé par Carole THIBAUT. Elle prépare actuellement Le vent souffle sur Erzebeth, qui sera présenté en octobre 2017. Prix SACD 2017 de la dramaturgie francophone

EMMA LA CLOWN – LE COURAGE
EMMA LA CLOWN / Meriem MENANT est l’autrice de ses solos (Emma la clown sous le divan, Dieu est-elle une particule, Emma la clown voyante extralucide, Emma Mort). Elle joue aussi avec des partenaires (Gérard MOREL, chanteur et Anatole KHELIF, mathématicien), et Catherine DOLTO avec qui elle tourne trois conférences depuis une dizaine d’années. Elle a écrit sa biographie Emma est moi, en 2015, éditée chez Bayard.

CAMILLE LAURENS – LA SCÈNE
Camille LAURENS est l’autrice de récits, et de neuf romans, publiés chez Gallimard, notamment Dans ces bras-là (prix Femina 2000), Ni toi ni moi (2005), Romance nerveuse (2010). Son dernier roman, Celle que vous croyez (2016) est en cours d’adaptation à l’écran et à la scène. Elle écrit pour le théâtre, notamment Eurydice ou L’homme de dos (L’avant-scène théâtre, 2012) et aussi des essais entre autres sur les femmes (Les Fiancées du diable, 2011). Son prochain ouvrage, consacré à La petite danseuse de 14 ans de Degas, paraîtra à l’automne 2017. Camille Laurens est traduite dans plus de trente pays.

SANDIE MASSON – BRISURES
Sandie MASSON est comédienne, autrice, chanteuse et musicienne. La rencontre avec Gilles et Corinne Bénizio la conduite à s’affirmer artistiquement dans le registre de l’humour, du décalage et de la dérision, et à écrire Mademoiselle Masson mise en scène par Adrien de Van, premier volet de seuls en scène. Annabelle M, une histoire sans faim, mise en scène par Agnès Boury, est pour l’instant le dernier opus de cette aventure.

PENDA DIOUF – PISTES
Penda DIOUF est l’autrice d’une dizaine de pièces, dont certaines récompensées par le Centre national du théâtre. Elle co-organise aussi un festival de lecture de textes de théâtre contemporain, Jeunes textes en liberté, pour valoriser les auteurs.trices et questionner la diversité sur les plateaux et dans les narrations.
Egalement directrice de bibliothèque, Penda Diouf anime des ateliers d’écriture et de lecture à voix haute.

CATHERINE SCHAUB fonde avec Léonore CONFINO la compagnie Productions du Sillon qui pose ses valises dans les Yvelines où elle est conventionnée par le conseil départemental. Catherine et Léonore créent une trilogie sur le travail, le couple et la famille : Building, Ring avec Audrey DAMA et Sami BOUAJILA et Les uns sur les autres avec Agnès JAOUI et Pierre VIAL. Avec Parlons d’autre chose en 2015, elles explorent l’adolescence avec neuf jeunes comédiens au plateau. Elles créent ensuite Le Poisson Belge à la Pépinière. En six ans, les spectacles de la compagnie cumulent plus de 545 représentations en France, Suisse et Belgique, En janvier 2017, elle mettra en scène, à Buenos Aires, Ring dans une traduction espagnole avec deux acteurs argentins.

ALDO GILBERT est musicien (saxo, flute, piano, guitare) et compositeur. Il crée les musiques des spectacles de Daniel PENNAC, Jean-Daniel LAVAL, Jean-Paul DAUMAS, Jean-Luc REVOL, Carlotta CLERICI. Artiste associé à la Cie Productions du Sillon depuis 2011, il collabore avec Catherine SCHAUB et crée les musiques de ses spectacles. Il joue régulièrement sur de grandes scènes parisiennes comme l’Olympia, le Bataclan et a fait la première partie de Michel JONAS à la Cigale. Parallèlement, on le retrouve dans de nombreux groupes de jazz, rock et actuellement dans « La bande sonore » orchestre à géométrie variable ou dans Les Vengeurs masqués of Paris, Zooters et Traces, avec des tournées en France, Italie, Canada, Allemagne, Belgique.

J’aurais préféré avoir un flingue, ou comment «la numéro un de la sécurité alimentaire », devenue une lanceuse d’alerte contre les dérives de son entreprise, se retrouve au placard, puis au bord du suicide. Julie Gilbert, dans une lecture très frontale, fait sonner avec rage le «tu» que s’adresse son héroïne à elle-même et aux autres, pour dire comment, d’abord happée par un système, elle a eu le courage de résister…

Céline Delbecq signe Phare, récit sensible d’une femme victime de violences conjugales, dans l’ambiance maritime d’un phare battu par les vents. Il lui faudra plus de courage pour partir, que pour encaisser les mauvais traitements. Une narration simple, avec une écriture fluide et tourmentée, comme les déferlantes alentour du phare…

- Pour détendre l’atmosphère, Emma la Clown passe au crible la notion de Courage : version musclée et guerrière côté homme, version solidarité et générosité envers autrui, côté femme. Tout en se moquant, elle déploie, dans Le Courage, une dialectique malicieuse et diabolique. Les clowns disent souvent la vérité.

- Cette passagère du RER a le «courage de vivre en ayant toujours peur», tel est le lot quotidien des femmes, selon Camille Laurens dans La Scène. Avec une logique imparable, cette pièce impertinente met en scène une voyageuse qui assiste à une dispute sur le quai. Pourquoi n’est-elle pas intervenue ? Par lâcheté ? Mais la violence, on s’y habitue, dit-elle «Nous les femmes on n’est plus à ça près.  Une femme menacée, mais c’est un pléonasme ».

- Avec BrisuresSandie Masson explore le lien fragile qui se retisse entre deux femmes. La mère enfermée dans une solitude qui l’a menée aux portes de la folie, incapable d’habiter sa fonction maternelle et la fille qui s’est éloignée quelques années auparavant, pour survivre au néant d’une enfance glaciale.

Pistes, c’est l’histoire d’un voyage. Un voyage intime, historique, personnel, rêvé, fantasmé, parfois vécu. Des pistes d’athlétisme aux pistes de Namibie, Penda Diouf creuse des sillons à travers l’histoire de ce pays et à la découverte d’elle-même. Le texte de Penda Diouf est lu par Claudia Mongumu.

THÉÂTRE DE POCHE DE GENÈVE
VENDREDI 17 NOVEMBRE 2017 de 20H à 21H30
suivi d’un débat de 21h30 à 22h00
et d’un apéro offert par la SSA
Entrée libre (réservation conseillée)

La présentation à Genève sera suivie d’un débat sur l’égalité femmes/hommes dans le milieu culturel en Suisse romande. Débat animé par Cécile Dalla Torre du journal Le Courrier.